Photo culinaire : 5 conseils pour débuter

La photo culinaire a le vent en poupe dans les livres de cuisine, les blogs culinaires et sur les réseaux sociaux comme Instagram. Si vous voulez, vous aussi, vous essayer à ce genre photographique particulier, lisez le tutoriel suivant. Nous avons listé 5 conseils à l’usage des débutants.

1- Sélectionnez avec soin vos ingrédients et vos recettes

Si vous préparez vous-même les plats que vous souhaitez photographier, commencez par choisir avec soin les recettes et les ingrédients que vous allez cuisiner.

Il va de soi qu’une belle photo culinaire nécessite en premier lieu une recette réussie. Sélectionnez des recettes que vous maîtrisez parfaitement.

Privilégiez ensuite les ingrédients les plus frais, ceux dont les couleurs et les textures mettront l’eau à la bouche de ceux qui regarderont vos images.

L’objectif de la photographie culinaire est de rendre un plat ou un dessert le plus appétissant possible et c’est une idée à garder en tête au moment de sa préparation.

Pour débuter dans cette discipline, vous pouvez aussi vous entraîner à photographier votre assiette au restaurant ou des aliments qui vous font envie. Gardez en tête que votre image doit être gourmande et donner envie.

Vous pourrez ensuite utiliser vos images les plus alléchantes pour créer des magnets photo et décorer votre réfrigérateur sur le thème de la cuisine.

2- Mettez vos plats en scène

Une fois que vous avez mitonné votre recette avec le plus grand soin, il vous reste encore à mettre votre plat en valeur avant même de réaliser la prise de vue.

L’une des clés de la photo culinaire est la mise en scène du produit, une étape assurée dans le monde de la publicité par un styliste culinaire.

À défaut d’être vous-même un expert de la mise en scène, retenez qu’il est important de rendre votre plat attrayant :

  • par le choix des contenants (une porcelaine blanche pour mettre en valeur les plats colorés ou une vaisselle originale assortie à une spécialité exotique)
  • par le dressage de vos assiettes
  • par la mise en scène autour du plat (couleurs et/ou ingrédients placés à l’arrière-plan).

Il est également important de réfléchir à la mise en scène souhaitée avant la prise de vue car certaines préparations culinaires ne peuvent pas attendre. Si vous projetez de photographier un soufflé ou un sorbet maison, vous devrez être organisé… et rapide !

 

3- Faites attention à la lumière

Les conseils ci-dessus concernant la préparation et la mise en valeur de vos plats ne doivent pas vous faire oublier que la photo culinaire est aussi et avant tout… de la photographie.

Pour obtenir les meilleures images, privilégiez autant que possible la lumière naturelle pour vos prises de vue.

Évitez de shooter sous des lumières artificielles et d’utiliser le flash : ces deux solutions de fortune dénaturent les couleurs de vos plats et risquent de les rendre peu appétissants.

Au contraire, la lumière naturelle sublime les ingrédients les plus simples. Une bonne exposition suffit à mettre en valeur la couleur des fruits ou la gourmandise du chocolat fondu.

4- Choisissez le bon angle

Un autre élément primordial à prendre en compte avant de déclencher est l’angle de prise de vue.

L’angle le plus utilisé en photo culinaire est l’inclinaison à 30°. Il donne un rendu très naturel car c’est généralement sous cet angle que nous voyons notre assiette quand nous sommes assis à table.

Il y a toutefois d’autres possibilités à envisager, au cas par cas :

  • une vue frontale, obtenue en plaçant votre appareil parallèle à votre plat et à la même hauteur que lui, est intéressante pour mettre en valeur les recettes « à étages » comme une verrine, un millefeuille ou un hamburger
  • une vue à pic, obtenue en plaçant votre appareil photo verticalement au-dessus de la scène, donne un aspect géométrique de la scène et permet de souligner la forme circulaire des gâteaux mais aussi des tasses et des bols
  • une vue au ras de la scène permet de prendre le plat en plan rapproché, de mettre en valeur ses détails et d’attiser la gourmandise du spectateur.

Pour trouver le meilleur angle, n’hésitez pas à faire plusieurs essais et à tourner autour de votre sujet. Vous vous rendrez rapidement compte qu’en photographie culinaire l’angle de prise de vue peut tout changer.

5- Puisez votre inspiration auprès des pros

Une autre astuce pour débuter et/ou progresser en photo culinaire est de regarder beaucoup d’images de ce type.

Dès que vous en avez l’occasion, feuilletez des livres de cuisine et inspirez-vous de leurs illustrations.

Visitez des blogs de cuisine et/ou des sites Internet de grands chefs. Suivez des passionnés de cuisine ou de grands pâtissiers sur Instagram …

Les sources d’inspiration sont multiples et vous trouverez sans difficulté de magnifiques images culinaires. Pour chacune de ces images, essayez de comprendre comment elles ont été construites.

Analysez l’angle de prise de vue, le cadrage et la composition de l’image. Regardez comment les contrastes de couleurs mettent en valeur le plat et comment la photo raconte une histoire (notamment quand le plat est en cours de préparation ou de dégustation…).

Grâce à cet apprentissage par l’exemple, vous allez rapidement progresser et vous pourrez bientôt créer votre propre recueil de recettes sous la forme d’un album photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *