La photo panoramique de montagne en 4 questions

Lors de vos prochaines vacances au ski, vous aurez peut-être envie de retranscrire la majesté des paysages environnants. Faire des photos panoramiques est un bon moyen d’y parvenir. On vous explique comment utiliser la photo panoramique en montagne en 4 questions.

1- C’est quoi, une photo panoramique ?

Dans le dictionnaire, on définit un panorama comme « une vue sur un vaste paysage ».

En photographie, on qualifie de « panoramique » une photo qui se présente dans un format allongé.

On considère généralement que le rapport entre la largeur et la longueur de la photo doit être au moins égal à 1/2 pour pouvoir qualifier l’image de photo panoramique.

En termes plus simples, le plus long côté de l’image doit être au moins deux fois supérieur au petit côté…

Dans les images panoramiques, le rapport largeur longueur peut aussi être 1/3, voire plus. On utilise même un rapport 1/7 pour les photographies à 360°.

Mais bien sûr, pour rapporter quelques beaux panoramas parmi vos photos de vacances au ski, un rapport 1/2 peut largement suffire.

2- Dans quels cas l’utiliser ?

Le format allongé des photos panoramiques permet de mettre en valeur l’étendue de votre sujet.

Cette technique est donc particulièrement utilisée en photo de paysage pour embrasser un champ large et réaliser des panoramas.

Grâce à une photo panoramique, vous pouvez retranscrire en image l’angle de la vision humaine qui est d’environ 140°.

Vous pouvez pour ainsi dire « immerger » le spectateur dans le paysage et lui donner véritablement l’impression d’être face à la scène.

Certains sujets se prêtent bien aux photos panoramiques, notamment :

  • les chaînes de montagnes
  • les vastes panoramas pris d’un point de vue élevé
  • les horizons dégagés avec un élément qui se distingue comme un arbre isolé ou un phare

Dans le troisième cas, le choix d’un format allongé permet de souligner l’isolement de votre sujet (en l’occurrence : l’arbre ou le phare).

Retenez que le format panoramique ne s’utilise pas pour lui-même, mais toujours pour mettre en valeur le sujet principal de votre image.

3- Quelle méthode utiliser ?

Il existe plusieurs méthodes pour réaliser des panoramiques.

La plus basique consiste à recadrer une photo faite au grand-angle. Dans ce cas, vous devrez simplement choisir un rapport largeur longueur au moins égal à 1/2 pour donner à votre image un format suffisamment allongé.

Choisissez le rapport qui donne la meilleure image tout en préservant des dimensions acceptables pour une utilisation ultérieure, par exemple pour transformer votre cliché en photo sur toile panoramique.

La deuxième méthode consiste à utiliser le mode panoramique de votre appareil. Avec ce mode de prise de vue, votre appareil (reflex, hybride, compact ou même smartphone) se charge de combiner plusieurs clichés.

Vous obtiendrez ainsi un fichier au format allongé d’une meilleure définition que si vous procédez vous-même au recadrage.

Enfin, la troisième méthode consiste à prendre vous-même les photos que vous assemblerez ensuite grâce à un logiciel dédié.

4- Comment procéder ?

La troisième méthode est celle qui vous donnera les meilleurs résultats pour réaliser une photo panoramique de montagne.

C’est aussi la méthode la plus technique. Pour réussir vos photos panoramiques par assemblage d’images, retenez les conseils suivants :

  • soignez votre prise de vue : le logiciel ne fait pas tout !
  • placez-vous de préférence en hauteur par rapport au paysage que vous voulez photographier : un point de vue surélevé donne de meilleurs résultats
  • tenez votre appareil à la verticale (en mode portrait) : vous obtiendrez ainsi une plus haute définition lors de votre montage final
  • réalisez des prises de vue successives en balayant la scène
  • prenez des photos qui se chevauchent de 30% environ : ces zones de recouvrement aideront votre logiciel à « coller » les différentes photos ensemble sans que les raccords se voient
  • utilisez une tête panoramique : avec cet accessoire, vous aurez de meilleurs résultats que si vous prenez des photos à main levée
  • veillez à utiliser les mêmes valeurs d’exposition pour toutes vos photos afin de faciliter le montage final.

Il ne vous reste plus qu’à utiliser un programme d’assemblage tel que le logiciel gratuit Hugin* avant de retravailler l’image si besoin.

*Hugin est compatible Mac et PC, et disponible à cette adresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *