Photographie sous-marine : 5 conseils pour bien débuter

Si vous aimez la photographie et la plongée sous-marine, pourquoi ne pas concilier ces deux passions en emportant du matériel photo lors de vos plongées ? Voici 5 conseils pour débuter en photo sous-marine.

1- Commencez par maîtriser les techniques de plongée

Cela peut paraître évident mais, avant de débuter en photo sous-marine, il est essentiel de maîtriser les techniques de plongée et le milieu sous-marin.

Vous devez être parfaitement à l’aise dans cet élément et avec votre équipement de plongée sous-marine avant d’envisager des plongées photo.

Vous devez en particulier maîtriser votre gilet-stabilisateur pour espérer obtenir des images nettes.

L’aisance sous l’eau est également primordiale pour réussir à prendre des photos sans risquer de détériorer le récif et/ou de perturber la faune et la flore.

2- Équipez-vous d’un matériel adapté

Pour débuter en photo sous-marine, vous devrez aussi vous équiper en conséquence.

Le matériel requis se compose des éléments suivants :

  • un appareil photo numérique
  • un caisson étanche adapté
  • un flash sous-marin monté sur un bras articulé

Pour capturer la faune d’un récif et ses couleurs vives, il est conseillé de s’équiper d’un reflex numérique.

Selon les prises de vue que vous envisagez de faire, vous pourrez ensuite opter pour un objectif de type macro ou très grand-angle.

En ce qui concerne le caisson, il faut savoir que :

  • cet équipement coûte aussi cher, voire plus cher, que votre appareil lui-même
  • chaque caisson est conçu pour un seul modèle d’appareil photo (pour des raisons de compatibilité d’emplacement des commandes)
  • vous devrez vérifier les joints d’étanchéité avant chaque sortie
  • vous devrez aussi acheter des hublots adaptés pour chaque type d’objectif photo que vous voulez utiliser sous l’eau.

Quant au flash sous-marin déporté, il permet d’obtenir de meilleures images et des couleurs vives en éclairant les sujets photographiés sur le côté.

Autre petit conseil concernant le matériel : mieux vaut tout préparer à l’avance et au calme pour éviter les oublis et les mauvaises surprises au moment de plonger.

Ainsi vous mettrez toutes les chances de votre côté pour rapporter de belles images à rassembler dans un Livre photo Folio.

3- Commencez par des photos de près

Notre troisième conseil pour débuter en photo sous-marine concerne le choix des sujets.

Pour les débutants, il est plus facile de commencer par de la macrophotographie et de photographier le récif de près.

Prendre la faune sous-marine en gros plan est aussi un bon moyen d’obtenir rapidement de belles images, même avec un simple appareil compact en mode « macro ».

Par conséquent, n’hésitez pas à observer le monde sous-marin à la loupe ! Rapprochez-vous du récif et tenez-vous prêt à déclencher, en veillant toutefois à la netteté de vos images.

Autre astuce à connaître : c’est à une faible profondeur, entre la surface et 10 mètres de profondeur, que vous avez les meilleures chances de faire de belles photos.

Les conditions de lumière et de visibilité y sont généralement meilleures et vous pourrez saisir de belles couleurs et des rayons lumineux très photogéniques

4- Restez à l’affût d’un bon sujet

Comme souvent en photographie, pour trouver un sujet intéressant à immortaliser, vous devrez à la fois être patient et à l’affût.

La faune aquatique étant souvent camouflée et difficile à trouver, vous devrez vous armer de patience pour débuter en photo sous-marine.

Quand votre sujet se montrera, vous devrez aussi être rapide car les animaux marins sont sans cesse en mouvement. Augmenter la vitesse de déclenchement peut alors vous éviter d’obtenir des photos floues.

De plus, si vous voulez immortaliser une espèce précise, vous devrez aussi comme tout photographe animalier vous renseigner au préalable sur son habitat et son mode de vie. C’est à ce prix que vous deviendrez un bon chasseur… d’images !

5- N’oubliez pas les bases de la photographie

Enfin, débuter en photo sous-marine exige aussi de réviser les bases de la photo tout court.

Même si le milieu aquatique impose ses propres contraintes de matériel et de luminosité notamment, n’oubliez pas les fondamentaux d’une image réussie.

Ainsi, la prochaine fois que vous voudrez immortaliser un banc de poissons ou une espèce particulièrement spectaculaire, pensez :

  • à l’angle de prise de vue
  • à la netteté de l’image
  • au contraste des couleurs

Ces règles de base vous aideront à immortaliser des instants magiques, que vous aurez plaisir à afficher chez vous, par exemple sous la forme d’une photo sur toile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *