Comprendre l’heure bleue en 5 questions

Nous vous conseillons parfois, dans nos tutoriels photo, de profiter de l’heure bleue pour prendre de meilleures images. Mais de quoi s’agit-il exactement et comment procéder pour mettre à profit ce moment particulier de la journée ? La réponse en 5 points.

1- C’est quoi, l’heure bleue ?

L’heure bleue désigne un moment de la journée où la couleur du ciel commence à s’assombrir.

Le ciel prend une teinte d’un bleu profond, presque électrique, qui est particulièrement photogénique.

Ce moment se produit deux fois par jour :

  • le matin, avant le lever du soleil
  • le soir, après le coucher du soleil

Ce moment unique, cher aux photographes, marque donc la transition entre le jour et la nuit.

Il précède ou suit la fameuse « heure dorée » où la lumière, chaude et douce, permet elle aussi de réaliser de magnifiques photos.

Si vous le pouvez, prévoyez une sortie photo englobant ces deux instants. Vous en rapporterez à coup sûr des photos de paysages dignes d’un poster photo !

2- C’est quand exactement ?

Pour profiter de l’heure bleue en photographie, vous devrez vous renseigner au préalable sur l’heure du lever ou du coucher du soleil et vous rendre sur les lieux que vous voulez photographier à l’avance.

En effet, ce moment très particulier se produit 15 minutes avant l’aurore ou 15 minutes après le crépuscule.

De plus, malgré son nom, « l’heure bleue » ne dure pas une heure, mais seulement 30 à 40 minutes en fonction des saisons et du lieu où l’on se trouve…

Pour réussir à capter cette lumière particulière, il est donc essentiel de faire un repérage et d’arriver sur place une demi-heure à l’avance.

Si vous n’êtes pas matinal, essayez de réaliser vos photos le soir. Mais notez que, si le ciel est gris et couvert, il est inutile de s’attarder… Vous devrez revenir une autre fois.

3- Quel intérêt ?

Bien que l’heure bleue ne soit pas facile à saisir, le jeu en vaut la chandelle car cette lumière singulière permet de prendre des photos qui sortent de l’ordinaire et qui ont une atmosphère magique.

Ce moment relativement court où le ciel devient très bleu donne de la force et du contraste aux photographies, en particulier aux photos de paysages.

L’heure bleue est un moment privilégié pour photographier :

  • les paysages urbains et leurs lumières artificielles
  • les paysages naturels incluant de l’eau (mer, rivière, lac, etc.)

En ville, ce moment de la journée permet d’obtenir un contraste intéressant entre le bleu profond du ciel et les lumières artificielles des bâtiments. Pour bien composer vos clichés, n’hésitez pas à jouer avec les éclairages, les lignes, l’architecture et les reflets.

Dans la nature, cette lumière bleutée nimbe les paysages d’une atmosphère singulière, voire mystérieuse. Pour mettre en valeur cette luminosité, accordez une place particulière au ciel dans la composition de vos images.

Privilégiez aussi les plans d’eau, les rivières, les lacs ou le bord de mer car, à cette heure de la journée, vous pourrez obtenir facilement un effet filé avec une pose longue.

4- Quel matériel utiliser ?

Saisir l’heure bleue revient à photographier dans des conditions de lumière difficiles.

Comme la luminosité environnante est faible, vous devrez utiliser des temps de pose assez longs.

Que vous utilisiez un appareil reflex, hybride, bridge ou compact expert (avec un mode photo nocturne), vous devrez vous munir d’un trépied.

Le trépied est l’accessoire indispensable pour photographier ce moment de la journée. Sans lui, vous ne pourrez pas obtenir d’images parfaitement nettes pendant les poses longues.

Une télécommande peut également être utile pour déclencher à distance et éviter toute vibration de l’appareil photo pouvant occasionner de légers flous sur vos clichés.

5- Quels réglages effectuer ?

Pendant l’heure bleue, vous serez confronté à plusieurs difficultés, à commencer par une lumière changeante et un fort contraste entre le ciel et le sol.

Pour obtenir une bonne image, vous devrez donc prendre plusieurs clichés avec des expositions différentes.

Shootez en mode manuel et en RAW. Ce format donne des fichiers plus lourds, mais plus malléables en post-production.

Vos images seront plus faciles à retoucher si besoin et vous aurez la possibilité d’ajuster la balance des blancs en post-production.

Pour photographier des paysages urbains, utilisez une petite ouverture (f/11-16) : cette astuce vous permettra de créer un effet étoilé avec les lumières de la ville, à condition bien sûr de stabiliser votre appareil sur un trépied.

Pour les paysages aussi, une petite ouverture est préférable car elle donne une plus grande profondeur de champ à vos images.

Pendant votre séance photo, pensez à vérifier le résultat obtenu et à adapter vos réglages si nécessaire. Le soir, vous devrez en effet allonger le temps de pose au fur et à mesure que le ciel s’assombrit.

Malgré ces quelques difficultés, ne vous découragez pas : l’heure bleue est un moment vraiment magique pour prendre des photos qui se démarquent ! Vous en retirerez la fierté d’accrocher chez vous quelques-unes de vos oeuvres d’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *