le blog Photoservice.com

Développer ou imprimer ses photos : quelles différences ?

Vous l’avez sans doute remarqué, sur Photoservice.com, nous continuons à vous parler de développement photo, dans la partie tirage photo de notre site. Une manière pour nous de se la jouer Old-School, façon vieux renard de l’argentique ? Que nenni ! (enfin presque, mais je ne donnerais pas de noms ! ) C’est que, malgré l’explosion de la photo numérique, chez Photoservice.com, nous continuons de développer vos photos… et non de les imprimer. Et pour nous, la nuance est de taille !

Quand peut-on parler de développement photo ?

A l’origine, le développement photo consistait à restituer l’image fixée sur une pellicule argentique sur du papier. Concrètement, lorsque vous prenez une photo avec un appareil photo argentique, l’image est fixée sur votre pellicule. Pour la rendre visible sur du papier photo, votre pellicule subit un traitement particulier. Elle passe successivement dans différents bains chimiques :

Le bain révélateur : qui permet de révéler votre image sur un papier photo (appelé papier photosensible)

Le bain d’arrêt : composé d’eau et d’acide acétique, il permet de stopper l’action du révélateur

Le bain fixateur : il permet d’éliminer les défauts de l’image (grains d’argent non développés etc.)

Au bout de ce processus, vous obtenez un tirage argentique de votre photo.

Le développement photo à l’heure du numérique

Avec l’explosion du numérique, vous avez peut-être rangé votre appareil photo argentique dans votre grenier et mitraillez désormais avec un appareil photo numérique. Peut-être avez-vous même imprimé vos photos sur votre imprimante et avez constaté que le résultat n’est pas le même que lorsque vous faites tirer vos photos en laboratoire ! C’est normal ! Car si les pellicules argentiques ont laissé la place aux cartes mémoire, le processus de développement, lui, est resté presque le même chez Photoservice.com !

 

Toutes vos photos continuent d’être traitées par des bains chimiques successifs. Vos photos nous arrivent au format numérique. Elles sont ensuite passée dans un révélateur, afin révéler les formes, les couleurs sur un papier photosensible… Bref, traduire les données contenues dans votre fichier numérique en image réelle ! L’image est ensuite fixée, afin d’éliminer les défauts, puis passe par un bain dit « stabilisateur » afin de garantir la bonne tenue de votre photo dans le temps et de préserver ses qualités. A la fin, vous obtenez un tirage de qualité, pérenne, et qui offre un « vrai rendu », comme vos photos argentiques.  Un rendu qui n’a rien à voir avec les impressions de photos effectuées sur une imprimante à jet d’encre ou laser, qui ne rend pas toujours le grain, la couleur et les lumières de vos photos. Voilà pourquoi nous continuons à vous parler de développement photo. La qualité des photos  est ensuite contrôlées par des opérateurs,  véritables professionnels de la photo : la qualité du tirage est ainsi garantie ! Cerise sur le gâteau, le développement photo s’avère moins cher que l’impression via une imprimante photo (coût des cartouches etc.) N’hésitez pas à comparer les différentes solutions photo

Comme le dit Laurent sur son excellent blog Apprendre la photo : Faites tirer vos photos sur papier

 

 


Les commentaires et les articles liés sont désactivés.

5 commentaires

  1. Gzi
    Posté le 17 août 2011 à 1 h 56 min

    Sauf que sauf erreur de ma part, en photo argentique, le développement consiste au traitement de la pellicule, donc à la première étape qui permet de transformer le film photographique en négatif, qui sera ensuite utilisé pour l’étape suivante, le tirage sur papier. Et c’est pour cela qu’en photographie numérique on appelle en général ‘développement’ les premiers traitements informatiques effectués sur une image sauvegardée en format « raw » (format natif des appareils reflex et de certains compacts évolués).

    • PATAQUOI
      Posté le 21 août 2011 à 1 h 03 min

      La distinction est juste en effet. Le mot « tirage » serait plus adapté en l’occurence. Le tirage étant à l’époque de l’argentique l’étape suivant le développement de la péllicule, l’étape permettant d’obtenir la photo sur papier…

    • lnk
      Posté le 21 août 2011 à 8 h 13 min

      Tout à fait d’accord sur le développement et tirage argentique, qui est plus complexe que ce que dit cette page.

      Pour le numérique on peut comprendre le terme « développement » s’agissant du traitement des fichiers « raw », mais on aimerait mieux comprendre ce que Photo Service qui ne prend pas les fichiers raw) entend par « développement », quel traitement il fait subir aux images. Là c’est très flou. Si on traite soi-même ses images avec un logiciel de photo pour obtenir exactement ce qu’on veut avant de les donner à imprimer, que se passe-t-il ensuite quand on les confie à Photo Service? Ce texte n’est pas finalement pas très informatif.

      • Léna
        Posté le 22 août 2011 à 9 h 46 min

        Bonjour à tous,
        @Gzi : j’ai eu la même réflexion par e-mail, suite à l’article. Pourtant, impossible de trouver une source permettant que la première étape du développement numérique. Si vous en avez, je suis preneuse ;-)

        @PATAQUOI : Non, je me permets d’insister, mais vous pouvez effectuer un tirage chez vous avec une imprimante photo… Mais vous n’aurez aucune chimie dans le processus, et votre photo ne passera par aucun bain « révélateur, arrêt, fixateur », que l’on retrouve dans le véritable développement photo : qu’elle soit argentique ou numérique, le développement nécessite le passage des épreuves dans bains chimiques.

        @lnk : pas de soucis pour répondre à vos questions ;-) Le texte ne rentre volontairement dans les détails… parce que la question a été posée par un « novice » en photo, que je ne souhaitais pas vraiment le faire crouler sous les détails. Après si vous avez des points que vous souhaitez aborder, je suis tout à fait d’accord pour y répondre. Sur quels points souhaitez vous des éclaircissements ?

  2. Merci pour ces précisions intéressantes qui expliquent pourquoi les tirages maison ne résistent pas toujours bien dans le temps!
    Posté le 21 août 2011 à 7 h 58 min

    Merci pour ces précisions qui expliquent pourquoi certains tirages « maison » n’ont pas bien vieilli!

1 article liés

  1. [...] d’un appareil numérique compact ou bridge risque de changer vos habitudes en matière de développement photo ! Car selon les modèles, les formats de tirages photo sont différents. Pourquoi ? On vous [...]